MENU FERMER

Abonnez-vous CHF 55.- par année seulement

Editorial

Locarno en pleine forme, le cinéma suisse pas vraiment

Françoise Deriaz, rédactrice en chef

Cette année, le Festival de Locarno fête son 60e anniversaire. Sous la houlette de Frédéric Maire, la doyenne des manifestations cinématographiques suisses semble bien partie pour une seconde jeunesse qui ne rompt pas avec l’exigence et l’esprit de découverte des débuts. En atteste la cohorte de cinéastes qui ont contribué à sa réputation internationale ou ont pris leur envol à Locarno, et qui reviennent souffler sur la flamme du cinéma des soixante bougies du festival (page 14). Mais si Locarno est bien ancré dans le monde, la Suisse, en revanche, peine à rejoindre le nouveau Programme Media (pages 8 et 51). En juillet dernier, le Conseil fédéral a certes donné le feu vert au renouvellement de l’adhésion aux conditions fixées par l’Union européenne, mais encore faut-il que le Parlement accepte définitivement l’accord cet automne, ainsi que la contribution annuelle convenue de 10 millions de francs. Cette adoption aurait des effets sur la libéralisation de la publicité diffusée dans le pays par les chaînes étrangères dès 2009. Entre-temps, cinéastes et producteurs montent aux barricades. Cent vingt documentaristes exigent ainsi que l’Office fédéral de la culture consacre davantage de moyens au genre (page 50), tandis qu’en Suisse romande, la plupart des producteurs veut que la série télévisuelle soit financée par le Pacte de l’audiovisuel (ci-contre) – lequel fête pour sa part ses 10 ans, précisément à Locarno.

Numéro actuel  (PDF)

Sommaire n°382