MENU FERMER

Abonnez-vous CHF 55.- par année seulement

Editorial

Remise des clés de la Cinémathèque

Françoise Deriaz, rédactrice en chef

L’identité de la personne qui reprendra les rênes de la Cinémathèque suisse, fort attendue, sera finalement annoncée fin octobre. Espérons donc que la maison du cinéma sera en de bonnes mains pour rayonner dans le monde et en Suisse. La tâche qui attend l’élue ou l’élu revêt de plus une importance cardinale à l’heure où l’influence de l’esthétique et du langage de la télévision pénètrent toujours plus le septième art. Le Festival Cinéma Tout Ecran, créé voici treize ans pour jeter des passerelles entre les deux, témoigne de cette évolution (voir page 18). Le cinéma n’a pourtant pas dit son dernier mot. Pour beaucoup, il demeure la référence et le baromètre sans pareil du goût du public: entre l’acte d’aller au cinéma et d’allumer la télévision, il n’y a pas photo. Pour accroître la fréquentation des salles, en dégringolade au terme du premier semestre 2007 (-17,5 %), les professionnels vont devoir mettre les bouchées doubles. John Durie, spécialiste en marketing cinématographique qui prodigue ses conseils à qui les veut dans le cadre de Focal, trace des pistes (voir page 16). Quant aux cinéastes helvétiques, particulièrement sollicités pour la promotion de leurs films, ils s’expriment ici, avec des producteurs, sur l’opportunité de redéfinir les règles du jeu en introduisant une rétribution, une indemnisation, voire un soutien accru à cette activité (voir ci-contre). Le débat, tout juste ouvert, pourrait donner lieu à un forum aux Journées de Soleure.

Numéro actuel  (PDF)

Sommaire n°384