MENU FERMER

Abonnez-vous CHF 55.- par année seulement

Editorial

La course aux prix du cinéma suisse est ouverte

Françoise Deriaz, rédactrice en chef

Décerné pour la première fois en 1998, le Prix du Cinéma Suisse s’est passablement étoffé depuis sa création. Avec l’entrée en scène de la catégorie Meilleur espoir d’interprétation, la palette des récompenses 2008 s’élargit ainsi aux jeunes interprètes et porte à sept le nombre des distinctions en jeu (voir page 10). Et si le prix d’interprétation pour un second rôle disparaît au profit d’une formule masculin-féminin, l’avenir des trophées helvétiques tient surtout la vedette au chapitre des innovations. La cérémonie de remise des prix aura bien sûr lieu aux Journées de Soleure en janvier prochain. Cependant, des projets de «délocalisation» de la manifestation pour lustrer sa façade télévisuelle et d’Académie du cinéma pour procéder aux nominations sont à l’étude – et d’autres idées peuvent encore sortir du chapeau fédéral! Dans tous les cas, le nouveau concept devrait être dévoilé à Soleure. Avec une part de marché qui va probablement se situer entre 5,5 et 6 % en 2007, on peut se demander si l’autocélébration est vraiment de mise en regard des 9,62 % de l’année dernière. Un recul de quelque 4 % n’a pourtant rien d’infâmant si l’on considère que le cinéma suisse a longtemps stagné aux alentours de 2 et 3 %. Reste évidemment à faire beaucoup mieux en 2008, en Suisse comme dans le monde! En guise d’invitation à voir l’avenir en rose, CB ouvrira le bal de la nouvelle année en s’habillant en couleur de la tête aux pieds!

Numéro actuel  (PDF)

Sommaire n°386