MENU FERMER

Ursula Meier et Carmen Jaquier remporte le concours pour réalisatrice de Suissimage

Communiqué / Suissimage
06 août 2018

La Fondation culturelle de Suissimage lance un signal fort en faveur de l'égalité des genres dans le cinéma suisse en organisant un concours pour réalisatrices. Le jury a primé deux projets: «Quiet Land» d'Ursula Meier et «Foudre» de Carmen Jaquier, avec un montant total de 1,4 million de francs.

Début avril 2018, la Fondation a reçu 37 projets de films, dont 21 fictions et 16 documentaires; 22 en allemand, 13 en français et 2 en italien, ce qui montre que le cinéma féminin est bien vivant et diversifié. Etant donné la haute qualité des dossiers et les moyens financiers à disposition, il n'a pas été facile pour la commission culturelle de Suissimage, composée d'Anne Delseth, Kaspar Kasics, David Rihs, Carola Stern et Eva Vitija, qui fonctionnait comme jury, de faire un choix. Il y a donc encore beaucoup de place pour investir dans le cinéma féminin en Suisse!

Lors de l'examen des projets, le jury a porté son attention sur la composition - féminine - des équipes techniques et artistiques, sur le genre des protagonistes (rôles pour les comédiennes ou sujets des documentaires) et il a même tenté d'appliquer le test de Bechdel. Mais, en fin de compte, ce sont les critères suivants qui ont été décisifs: urgence, pertinence, originalité, savoir- faire et dramaturgie.

Comme annoncé en août 2017, le ou les prix sont destinés à cofinancer de manière substantielle la production d'un, deux ou trois films de réalisatrices suisses. Le jury a décidé par conséquent d'allouer aux deux productions sélectionnées, la totalité des montants requis. Les deux films primés sont des fictions très différentes qui se caractérisent chacune par leur grande originalité.

«Foudre» de Carmen Jaquier, production Close Up Films

Un premier long métrage qui pourrait initier la carrière prometteuse d'une jeune réalisatrice possédant une écriture très personnelle. Le scénario suit la perspective d'une jeune religieuse au tournant du XXe siècle. Suite à la mort de sa sœur, elle retourne dans son village de montagne pour soutenir sa famille. Les retrouvailles avec ses amis d'enfance, la communion avec la nature l'entrainent dans des expériences érotico-mystiques. Bien que situé dans le passé, le récit s'avère d'une pertinence et d'une actualité surprenantes. Le style de l'auteure promet une réalisation sensuelle et délicate. Le jury de Suissimage décerne au projet un prix de CHF 400'000.

«Quiet Land» d'Ursula Meier, production Bandita Films

C'est un film très ambitieux qui offrira l'occasion à une réalisatrice suisse reconnue de se profiler encore mieux sur la scène internationale. Le scénario joue très habilement avec les conventions de genre. Un policier vieillissant enquête méticuleusement, avec son appareil de photo argentique, sur des accidents mortels suspects dans les virages d'une route du Montana. Bien que tourné aux Etats-Unis, le film a une portée universelle; afin que la production suisse garde la main et que l'auteure jouisse de toute la liberté artistique nécessaire pour mener à bien son projet singulier, la commission culturelle de Suissimage a décidé de lui allouer le montant demandé d'un million de francs.

Vous vous interesser au cinéma suisse ?

Abonnez-vous!

Voir offre