MENU FERMER

Abonnez-vous CHF 55.- par année seulement

Editorial

«Home» élit domicile à Cannes

Françoise Deriaz, rédactrice en chef

Pas moins de 1792 longs métrages – contre 1615 en 2007 – ont tenté d’accéder au saint des saints du cinéma mondial: le Festival de Cannes (14 au 25 mai). Les candidatures helvétiques, comme tant d’autres, n’ont hélas pas réussi à passer au travers du filtre de la Sélection officielle et de la Quinzaine des réalisateurs. Par chance, le film suisse «Home», d’Ursula Meier, aura les honneurs de la Croisette. Il a en effet été retenu par la Semaine internationale de la critique pour une projection spéciale, le 18 mai. Interprété par Isabelle Huppert et produit par Elena Tatti et Thierry Spicher de Box Productions, cette nouvelle oeuvre de la cinéaste («Des épaules solides») n’est certes pas en compétition, mais elle occupe une vitrine très convoitée. «Home» ne sera d’ailleurs pas seul à représenter la cinématographie suisse à Cannes. «Chrigu», documentaire de Jan Gassmann et feu Christian Ziörjen déjà à l’affiche du Festival de Berlin, est montré dans le programme périphérique de l’Acid (Agence du cinéma indépendant pour sa diffusion). Deux coproductions suisses minoritaires se retrouvent également dans la section Un certain regard. Cela grâce à Pierre-Alain Meier (Thelma Film), qui a soutenu les efforts de la France, de la Belgique et de l’Espagne pour donner vie à «Milh Hadha Al-Bahr» («Salt of this Sea»), de la Palestinienne Annemarie Jacir; grâce aussi à Valerie Fischer (Cobra Film) qui a misé sur «Tulpan», du Kazakh Sergey Dvortsevoy, avec la Russie et l’Allemagne. La Suisse est donc à Cannes, et c’est une excellente nouvelle.

Numéro actuel  (PDF)

Sommaire n°391