MENU FERMER

Abonnez-vous CHF 55.- par année seulement

Editorial

Editorial

Françoise Deriaz, rédactrice en chef

Avec la nouvelle Loi sur la radio et la télévision (LRTV), la SRG SSR idée suisse va donc devoir partager davantage encore le gâteau de la redevance, ce qui représente une perte de 40 millions de francs pour le service public, auxquels pourrait s'ajouter le coût de tâches supplémentaires souhaitées par le législateur. L'argent du Pacte de l'audiovisuel destiné à la production indépendante est-il menacé d'un régime minceur? A priori non, dit-on, mais il n'est pas certain que les augmentations prévues soient maintenues. Dès lors, la décision du Conseil des Etats de ne pas soumettre les fenêtres publicitaires en Suisse des chaînes étrangères (M6, RTL, Sat1, etc.) à une taxe est d'autant plus révoltante. Avec la proposition d'une ponction de 12 % telle que défendue par une minorité, les quelque 20 millions de francs dégagés pour la production audiovisuelle auraient été bienvenus. C'est hélas à une faible majorité, 21 voix contre 18, qu'elle a été rejetée, suivant ainsi le souhait du lobby de la publicité. Le conseiller d'Etat Carlo Schmid (PDC), président au civil de l'association faîtière Publicité Suisse, a notamment brandi la violation de la Constitution pour faire barrage à cette mesure, ignorant ainsi sans sourciller que la Convention européenne transfrontalière autorise des exceptions s'appliquant tout à fait au cas de la Suisse. Pire encore: les fenêtres publicitaires étrangères échappent aussi à la taxe de 4 % à laquelle sont soumises les chaînes au bénéfice d'une concession en Suisse. Notons que Moritz Leuenberger, dans cette affaire, a davantage brillé par ses considérations oiseuses que par son soutien au cinéma, finalement juste bon à amuser la galerie aux Journées de Soleure. A propos de festival, précisément de Locarno: incroyable mais vrai, l'UDC tessinoise a plaidé pour l'augmentation de son crédit!… Deux mots encore: merci, David Streiff, pour tout ce que vous avez fait en onze ans en faveur du cinéma et de la culture, et bienvenue à Jean-Frédéric Jauslin à la tête de l'Office fédéral de la culture.

Numéro actuel  (PDF)

Sommaire n°354