MENU FERMER

Relève suisse au Max Ophüls Preis

Teresa Vena
03 janvier 2024

«Electric Fieds» de Lisa Gertsch © ZHdK

Fin janvier, la traditionnelle manifestation de Sarrebruck présente une sélection de films récents de la relève cinématographique d'Allemagne, d'Autriche et de Suisse. La Suisse a toujours été représentée de manière plus ou moins conséquente au festival.

La 45e édition du Prix Max Ophüls, du nom d'un réalisateur allemand, aura lieu du 22 au 28 janvier 2024. Pour le cinéma germanophone, le festival est considéré comme la plus importante plateforme pour les jeunes talents. C'est de là que sont parties plusieurs carrières. Les jeunes cinéastes ont l'occasion d'acquérir une première expérience. C'est ici que l'on peut trouver des distributeur·trice·s et des partenaires pour d'autres projets. Depuis qu'il a été annoncé que la section «Perspektive Deutsches Kino» de la Berlinale serait supprimée à partir de 2024, Sarrebruck est d'autant plus importante pour la présentation des nouvelles générations de cinéastes. 

En 2023, cinq productions suisses ont été présentées au festival. Parmi elles, les longs métrages «Semret» de Caterina Mona et «Réduit» de Leon Schwitter. «Für immer Sonntag» de Steven Vit a remporté le prix du meilleur documentaire. 

 

À lire également : notre article «Une plateforme pour la relève»


Le bilan de cette année est également positif. Deux films sont en compétition dans la compétition des longs métrages : «Milchzähne» de Sophia Bösch, qui sera également projeté à Rotterdam, et «Electric Fieds» de Lisa Gertsch. Deux autres œuvres sont représentées dans la compétition des documentaires : La coproduction hispano-suisse «Antier noche» d'Alberto Martín Menacho et «Die Getriebenen» de Piet Baumgartner. Trois courts métrages se disputeront également un prix : «Syncope» de Linus von Stumberg, «God's Anus» de Jan-David Bolt (qui avait déjà créé un petit bijou avec «Phlegm») et «And the Wind Weeps» d'Aulona Selmani, qui sera présenté simultanément aux Journées de Soleure. 

Enfin, trois autres œuvres figurent sur la liste de surveillance du Prix Max Ophüls (il s'agit de films qui ont déjà été présentés dans d'autres festivals auparavant) : Les longs documentaires «Die Anhörung» de Lisa Gerig et «Füür Brännt» de Michael Karrer (qui a été présenté pour la première fois l'année dernière à Rotterdam) et le court métrage «Ours» de Morgane Frund.

Les films suisses à Rotterdam

Teresa Vena
03 janvier 2024

Sélection suisse aux Impacts Days

Alexandre Ducommun
12 décembre 2023

FILMAR : 25 ans de cinéma latino-américain

Propos recueillis par Alexandre Ducommun
16 novembre 2023

Films suisse à l'IDFA

Teresa Vena
03 novembre 2023

Vous vous interesser au cinéma suisse ?

Abonnez-vous!

Voir offre