MENU FERMER

Recherche d'un financement alternatif

Teresa Vena
14 mai 2024

Design de rendu 3D pour cryptomonnaies © Freepix

Afin de ne pas dépendre du soutien financier d'institutions publiques, un projet allemand emprunte la voie de la technologie NFT. 

Les Berlinois Frank Brauer et Danny Goodman travaillent sur un projet de film qui devrait voir le jour indépendamment de la structure classique de soutien étatique. Frank Brauer est producteur et conseiller en scénario, tandis que Danny Goodman est l'auteur et le réalisateur de ce projet de thriller à éléments comiques. Le deuxième a déjà réalisé un film dont l'action se déroule dans le milieu du skateboard. Pour « Gang of Varmints » (titre provisoire), il souhaite rester fidèle à sa conception du film d'auteur. Selon lui, l'aide institutionnelle au cinéma implique toujours un long processus et des compromis. Cela entre en conflit avec l'exigence de raconter des histoires nouvelles et originales. 

Avec Frank Brauer, Danny Goodman a donc décidé de financer son film par le biais de la technologie blockchain et des NFT sur internet. Comme le cinéaste suisse Simon Jaquemet l'a déjà exploré avec son projet « Electric Child », les deux hommes veulent également tirer profit des nouvelles structures du Web3. Les plateformes spécialisées dans le financement de films n'existent pas encore. Des entreprises comme Film.io aux États-Unis ne sont que partiellement adaptées. L'accès prétendument facile dont l'entreprise fait la publicité ne s'avère pas être le cas après l'inscription initiale. Une contribution financière considérable est nécessaire, explique Frank Brauer.

Lire aussi: notre article «Nouveaux modèles»

Comme alternative, les deux hommes ont trouvé la plateforme Heymint.xyz. L'origine exacte et le siège de la plateforme ne sont pas faciles à trouver. Il est toutefois probable que ce dernier se trouve également aux États-Unis. La plateforme est ouverte à tous les types de projets. Elle offre toutefois les services nécessaires à une campagne de financement NFT. Une première étape consiste par exemple à mettre en ligne une «liste d'acceptation» (également appelée «Whitelist»). Les personnes intéressées par le projet peuvent s'inscrire sur cette liste. Après l'expiration d'un délai fixé, elles obtiennent un accès privilégié à l'acquisition de NFT. Ce processus est également appelé «minting». Frank Brauer et Danny Goodman ont fixé cette date au 14 mai. 

Idéalement, plusieurs centaines de personnes devraient s'être inscrites sur la liste d'ici là. Après ce premier accès privilégié, le duo ouvrira le projet à tous les autres. Les deux souhaitent s'adresser aux personnes intéressées par le cinéma en général ainsi qu'aux personnes de la scène Web3 qui s'intéressent aux investissements dans des projets créatifs. Pour leur film, ils souhaitent atteindre un budget de 400 000 euros. Cela devrait permettre de financer les 30 jours de tournage prévus. Mais comme il s'agit de cryptomonnaie, il faut toujours s'attendre à des fluctuations de valeur, explique Frank Brauer. Cette instabilité pourrait avoir une influence sur la durée de financement ou sur le budget final à disposition. 

Lire aussi: Notre entretien avec Miguel Faus, qui a également financé son film via NFT. 

Toutes les informations actuelles sur le projet sont résumées sur cette page LinkTree.

Vous vous interesser au cinéma suisse ?

Abonnez-vous!

Voir offre