MENU FERMER

Abonnez-vous CHF 55.- par année seulement

Editorial

Un cycle incessant

Nina Scheu, rédactrice en cheffe suisse alémanique

«La fin du festival est le début du festival»: cette image pertinente vaut en premier lieu pour le Festival de Locarno. A peine le bilan des der- nières semaines tessinoises esquissé, l'équipe du Léopard s'affaire d'ores et déjà à préparer la prochaine édi- tion. Mais l’expression est également valable pour toutes les autres mani- festations de ce type. Après Locarno, il y a Venise; après Venise, il y aura San Sebastian. Ou, pour rester à l'ombre de nos montagnes: après Locarno, il y a Fantoche, le Zurich Film Festival, le Festival du film fran- çais d'Helvétie à Bienne et le festival de courts métrages shnit à Berne. Celles et ceux qui souhaiteraient tout suivre n'auront guère le temps de défaire leur valise.
Cependant, projeter un vaste choix de films ne suffit plus à appâter la profession. Voilà pourquoi presque tous les festivals organisent – pas par calcul économique mais par vérita- ble engagement – des rendez-vous parallèles sur des sujets spécifiques à un genre, à une technique ou à la politique culturelle en général. Lieux d'échange, de réseautage, ils donnent l'occasion aux profession- nels de confronter leurs idées, leurs solutions, de s'asseoir dans la même pièce et de discuter au lieu de se bombarder mutuellement de com- muniqués de presse. C'est indisepensable – même s'il serait illusoire de penser que pareils débats auront une fin. Le cinéma ne cesse d'évoluer et ce qui hier était encensé et porté aux nues sera, demain, tout bonnement dépassé. L'évolution a besoin de confrontati- ons permanente entre spécialistes et personnes impliquées.
Pour lutter contre la fatigue née de la réunion- nite aiguë que certains auront peut- être contractée à Locarno, nous nous focalisons dans ce numéro sur les manifestations annexes des festivals à venir à Baden (Fantoche: du 6 au 11 septembre) et à Zurich (Zurich Film Festival: du 22 septembre au 2 octobre). Avec un saut du côté du multimédia et un clin d'oeil au grou- pe de travail qui planche sur les suites à donner au rapport du Monte- Verità. Nous espérons ainsi vous moti- ver à continuer la discussion. Car: la fin de la connaissance est toujours le début de la connaissance.

Numéro actuel  (PDF)

Sommaire n°431