MENU FERMER

Abonnez-vous CHF 55.- par année seulement

Editorial

L’autre Pacte suisse

Emmanuel Cuénod, corédacteur en chef

Nous avons souvent parlé dans nos colonnes des Régimes d’encouragement. A raison: ce texte, capital pour le secteur cinématographique suisse, devrait être entièrement revu d’ici la fin de l’année. On connaîtra alors précisément la ligne que suivra l’Office fédéral de la culture en matière d’aide au septième art. Et, qui sait, peut-être un jour ce document intégrera- t-il l’acte de naissance de l’Institut suisse du cinéma, dont vous trouverez les différents modèles possibles dans les pages du présent Ciné-Bulletin. Il est cependant un texte tout aussi important mais que nous n’avions que très peu évoqué jusqu’ici: le Pacte de l’audiovisuel. Lui aussi doit être renégocié cette année. Et lui aussi revêt un enjeu considérable pour la profession. D’où le dossier que nous lui consacrons dans ce numéro.
L’occasion de rappeler ici ce qu’est le Pacte. A savoir un lien (relativement) unique en son genre entre la création indépendante d’un pays et sa télévision nationale. Jamais plus qu’aujourd’hui les uns n’auront d’ailleurs autant eu besoin des autres – et vice-versa. D’une part parce que les modes de consommation audiovisuelle ont changé: pour proposer du contenu original à ses téléspectateurs/internautes susceptibles de zapper/cliquer à tout moment, la télévision suisse n’a pas de meilleurs alliés que les producteurs indépendants. D’autre part parce que ces derniers n’ignorent pas que les 22 millions de francs annuels versés dans le Pacte dynamisent et renforcent la branche. Autant de raisons de pactiser, encore et encore.

Numéro actuel  (PDF)

Sommaire n°428-429