MENU FERMER

Abonnez-vous CHF 55.- par année seulement

Editorial

En quête de profondeur

Nina Scheu et Emmanuel Cuénod

Si nous tentons, dans nos articles, d’atteindre une certaine profondeur, le support papier – et donc ce magazine – reste, lui, un espace purement bidimensionnel. Ce qui ne nous a pas empêché de consacrer une partie du présent numéro à l’arrivée de la troisième dimension dans le cinéma suisse et de cultiver nous-mêmes, désormais, une approche plurielle des sujets. Avec un bureau rédactionnel en Suisse romande et un autre en Suisse alémanique,Ciné-Bulletin entend en effet plus que jamais mettre en lumière les différentes manières d’envisager le septième art dans ce pays. En évitant toute présentation monocolore et en relayant au mieux le large spectre d’opinions et d’avis du milieu professionnel suisse.
Nous regrettons néanmoins parfois, en ces premiers jours d’activité à Genève et Zurich, l’absence d’une troisième dimension: celle de l’expérience, symbolisée par Françoise Deriaz, rédactrice en chef de Ciné-Bulletin pendant de longues années, à qui nous tenons à exprimer ici une nouvelle fois notre gratitude. Nous sommes encore à la recherche des astuces secrètes qui nous permettront de dompter le logiciel de mise en page ou de citations utiles venues d’anciens numéros qu’elle aurait retrouvées en quelques secondes. Un manque en partie comblé par notre enthousiasme à réaliser ce magazine en duo – afin de pouvoir porter, aujourd’hui comme demain, un regard toujours plus profond sur le cinéma suisse.

Numéro actuel  (PDF)

Sommaire n°427